03/01/2009

Reve Infini

decorationBon, Je ne suis pas un lapin. Sur le ton de la jeunesse hardie, je l ai peut etre dit mais on l' oublie. Precision faite et refaite: moi pas lapin. Et d' entendre du cote des maisons nobles: et t' es quoi alors? Quel gachis, quelle perte des moments et des paroles! Ecoutez! Ai je l' air d' un lapin? Dites donc! Et... bang! bong! je realisais qu' on ouvrait feu... Heeee! Qu' est-ce que je n' aurai pas fait pour prouver a mes chasseurs la verite de mes paroles. Helas, pas de temps du tout, j' ai alors couru chez un gourou, un type qui donnait de bons pronostiques pour le pari mutuel et au meme temps il tenait une taverne ou travaillait un ami de mon cousin cadet. Derriere moi le claquement de chaussures lourdes, armees de clous mortels me suivait declenchant en moi des crises de panique que je tentai de maitriser, haletant, me lancant finallement d' un saut superbe, digne d' un lapin entraine, dans la cuisine, traversant comme une boule herissee flottante la salle de la taverne, abri ultime... Eh bien, la main de l' ami de mon cousin freina ma course et le coup de pied du patron acheva la grande oeuvre avant meme que j' eusse le temps de balbutier, merde je ne suis pas un lapin! Les derniers mots qu' arrivent a mes orreilles de lapin decouvert vient de ce gourou maudit qui predit a ce qu' on dit meme quelques numeros de la lotterrie nationale: "Aha, dis donc chef on a commande du lapin pour la fete du soir et ils l' ont envoyer a ses propres frais! Mais dis donc, c' est fou la technologie chef... C' est un lapin plein de microchips emplantes alors fais gaffe chef, faut bien inspecter la viande avant de la plonger dans la marmitte..." C' etait vraiment les dernieres paroles que j' ai entendu avant de perdre connaissance en consequence du sang perdu...

Ho! Je viens de me reveiller d' un sommeil aussi profond que fatiguant! J' ai reve, les coups, les detonations des armes a feu tirants contre moi, un lapin mal deguise en humain qui pense trouver abri chez un gourou... tout ca n' etait qu' un reve n' est pas? Sinon ne devrais j' etre consomme deja par un ou plusieurs de ces clients qu' il leur faut beaucoup de boucauds pour se sentir sure et sereins? Hein?

Bon... Je ne suis pas un lapin. Sur le ton de la jeunesse hardie je l' ai peut etre dit mais on l' oublie...

06:30 Écrit par aeroblog dans Sourire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sourire, lapin, reve, abri, reverie, pansees intimes |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.